Accueil CATHOLIQUES
Imprimer cette page

SUR LES PAS DE ST PAUL EN GRECE ET TURQUIE

PAUL DE TARSE : UNE VIE DANS LE CHRIST

La Grèce et la Turquie, à travers de nombreux sites, garde la mémoire de Saint- Paul depuis sa naissance à Tarse jusqu’à ses nombreux voyages apostoliques dans ces deux pays.

D’abord juif zélé en lutte contre la « voie » que proclament les disciples du Christ, puis ardent évangélisateur des païens, après que sa vie ait basculé sur le chemin de Damas, il parcourt alors de nombreuses cités romaines situées notamment sur l’actuel territoire de la Turquie.

Ce pèlerinage vous emmène sur les traces de cet infatigable prédicateur, à la découverte des vestiges de nombreuses communautés chrétiennes qu’il suscita.

Le pèlerinage ci-dessous nous mènera à travers 2500 ans d’histoire et nous suivrons les traces de Paul, le fondateur et l’animateur des églises de l’origine de la chrétienté.

SPECIALISTE DES PELERINAGES
SUR LES PAS DE SAINT PAUL

CIRCUIT TURQUIE GRECE

Le pèlerinage, démarche profondément Évangélique

Paul de Tarse ou saint Paul, portant aussi le nom juif de Saul né probablement à Tarse en Cilicie au début du Ier siècle et mort décapité vers 67 ou 68 à Rome

Architecte du christianisme, missionnaire et épistolier inlassable, comment parler de Saint Paul sans passion ?

Au cours de périples épuisants dans toutes les grandes villes d’Asie Mineure et de Grèce, Paul n’a eu de cesse de propager la bonne nouvelle de la résurrection de Jésus, mort crucifié à Jérusalem.

Ce Jésus, qu’il n’a pas connu, il s’est totalement mis à son service.

Sa joie ? L’annoncer et vivre pour lui.

Son rêve ? Souffrir et mourir pour lui

Suivre les pas de Saint Paul prend une nouvelle dimension en suivant le « Chemin des Évangiles » vous pouvez visiter les mêmes lieux qu’il a visités et où il a évangélisé ce peuple qui attendait la venue du Messie.

Missionnaire inlassable, Saint Paul a propagé l’Évangile dans les grandes villes d’Asie Mineure et de Grèce. Il a écrit de nombreuses lettres, appelées épîtres, à ses disciples, leur donnant des conseils et les invitant sans cesse à vivre de la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ. Il est, avec Saint Pierre, le pilier du christianisme.

Épitres de St Paul aux corinthiens : Bien qu’il y ait, soit au ciel, soit sur la terre, de prétendus dieux et de fait il y a quantité de dieux et quantité de seigneurs, pour nous en tout cas, il n’y a qu’un seul Dieu

Que celui qui donne le fasse avec libéralité, que celui qui préside le fasse avec zèle, que celui qui pratique la miséricorde le fasse avec joie.

C’est pour que nous restions libres que le Christ nous a libérés.

Car je suis le plus petit des apôtres, moi qui ne suis pas digne d’être appelé apôtre parce que j’ai persécuté l’Église de Dieu. Mais ce que je suis, je le dois à la grâce de Dieu et sa grâce à mon égard n’a pas été vaine. Première Épître aux Corinthiens.

 

VOTRE PELERINAGE
De 5 à plus de 50 pèlerins

SERA TOUJOURS LÀ POUR VOUS CONSEILLER, VOUS ASSISTER ET VOUS ACCOMPAGNER.

Il est facile de vous proposer un programme déjà établi mais nous préférons définir ensemble votre programme et selon vos desideratas (Voir programme type plus bas)

Vous aurez le pèlerinage que vous désirez

Tout ce que vous recherchez pour bien préparer votre pèlerinage, vous le trouverez sur nos sites : www.pelerinsdumonde.comwww.surlespasdejesus.com

Notre agence vous accompagnera dans l’accomplissement de votre projet.

Pendant sa mission en Asie mineure, Paul a parcouru la Turquie et la Grèce et a fait des merveilles : C’est à vous d’en découvrir une bonne partie et à nous de construire le circuit que vous désirez effectuer : Pèlerins du Monde vous transportera dans tous ces lieux saints.

VOTRE PELERINAGE N’ATTEND QUE VOUS

Voici les lieux incontournables de la mission de Paul : faites votre choix et ensemble nous construirons votre circuit sur les pas de st Paul

CHAQUE LIEU EST IMPORTANT

Nous commençons notre pèlerinage : Athènes – Corinthe – Delphes – Kalambaka (les météores) – Véroia – Thessalonique – Philippi – Kavala- nous passons la frontière entre la Grèce et la Turquie Istanbul – Ephèse Ferry sur Patmos – Patmos (la Grotte de St Jean) Ferry sur Athènes (possibilité de continuer 4 jours sur Rome)

ITINERAIRE DU PELERINAGE

LES DISTANCES ENTRE LES VILLES : GRECE TURQUIE

ATHENES/CORINTHE: 83 KM – 2h DE ROUTE

ATHENES/DELPHES: 186 KM – 2h30 DE ROUTE

DELPHES/KALAMBAKA: 238 KM – 3h DE ROUTE

KALAMBAKA/THESSALONIQUE : 227 KM – 3h15 DE ROUTE

THESSALONIQUE/PHILIPPI : 170 KM – 3h DE ROUTE

PHILIPPI/KAVALA: 18 KM – ½ h DE ROUTE

KAVALA/ISTANBUL : 386 KM – EN FONTION DU TEMPS PASSE A LA FRONTIERE.

ISTANBUL/EPHESE : 660KM – 8h DE ROUTE

EPHESE/PATMOS EN FERRY : 5h DE TRAVERSEE

LES LIEUX VISITES

ATHENES

CORINTHE

DELPHES

LES METEORES

VEIROIA

THESSALONIQUE

PHILLIPI

KAVALA

ISTANBUL

EPHESE

PATMOS

FERRY ATHENES

SUR LE CIRCUIT SUR LES PAS DE SAINT PAUL EN GRECE COMME EN TURQUIE : QU’ALLEZ VOUS DECOUVRIR ET POURQUOI CES LIEUX SAINTS ?

NOUS VISITERONS UNE GRANDE PARTIE DES LIEUX OU ST PAUL S’EST RENDU

Le premier voyage part d’Antioche de Syrie, communauté à laquelle Paul appartient, et y revient. Il passe par Chypre, d’où Barnabé, son compagnon est originaire.

Dans le récit des Actes, la ville principale est Antioche de Pisidie, où Luc place un discours de Paul aux Juifs de la ville.

Le deuxième voyage est décidé surtout pour visiter les communautés fondées en Asie mineure (l’actuelle Turquie).
Mais Paul, accompagné de Timothée, va pousser plus loin: il se rend en Europe, plus précisément en Grèce. De Philippes, il ira en Macédoine, fera halte à Athènes, avant de s’établir pour 18 mois à Corinthe pour y fonder la communauté qui nous est le mieux connue. A l’issue de ce voyage, Paul décide de passer par Jérusalem. Il s’arrêtera à Antioche.

Le troisième voyage s’accompagne d’un départ définitif d’Antioche.
Paul veut établir la communauté d’Ephèse, importante du fait qu’Ephèse est une place centrale de l’Empire romain en Asie mineure. De là, il peut rayonner dans d’autres villes, par l’intermédiaire d’envoyés, comme à Colosses et Laodicée, villes situées sur la route commerciale qui part d’Éphèse.

Le quatrième voyage, “voyage de captivité”, est celui qui amena Paul à Rome depuis sa prison de Césarée (Palestine) jusqu’à Rome en passant par l’île de Malte, la Sicile et le port de Pouzzoles.

QU’A-T-IL FAIT DANS LES LIEUX SAINTS QUE VOUS ALLEZ VISITER ?

ATHENES : Jésus est vivant

Dans la synagogue et sur la place publique d’Athènes

« Athéniens, je vous trouve à tous égards extrêmement religieux. Car, en parcourant votre ville… j’ai découvert un autel avec cette inscription : A un dieu inconnu ! Ce que vous révérez sans le connaître, c’est ce que je vous annonce

Sans plus attendre, Paul se rend à la synagogue le jour du sabbat, parmi les Juifs et les prosélytes qui connaissaient le vrai Dieu – il y rencontre plutôt de l’opposition comme presque partout durant ses voyages et il doit lui résister. Dieu avait désiré leur faire grâce. Il s’était révélé « en Christ » mais, dans leur folie, les Juifs préféraient Dieu tel que Moïse l’avait connu au Sinaï, où l’Éternel avait donné la Loi. « Quant à l’activité, pas paresseux » l’apôtre, s’entretient aussi « tous les jours » avec ceux qui se trouvent sur la place publique Il devait probablement s’agir de la place connue sous le nom d’Agora, où le peuple venait écouter divers orateurs et traiter, devant tous, des affaires publiques.
Alors, irrités sans doute par sa présence et surtout par la teneur de ses enseignements, « des philosophes épicuriens et stoïciens » s’en prennent à Paul

Parmi les adversaires de Paul, « les uns disaient : Que peut bien vouloir dire ce discoureur ? », et d’autres affirmaient : « Il semble annoncer des divinités étrangères – parce que Paul leur annonçait Jésus et la résurrection Il dira au roi Agrippa, pour expliquer l’attitude hostile des Juifs et leurs débats avec l’apôtre, qu’il s’agissait d’« un certain Jésus qui est mort, mais que Paul affirme être vivant 

A l’Aréopage d’Athènes

L’apôtre est donc conduit par les philosophes d’Athènes à l’Aréopage, sur la colline de Mars, où ils lui demandent de préciser cette nouvelle doctrine : « Tu nous fais entendre (ou en grec : tu nous introduits dans les oreilles) des propos étranges ; nous voudrions donc savoir ce que cela veut dire »

L’Aréopage est d’abord le nom d’un rocher où siégeait alors habituellement un tribunal célèbre. Les hommes d’état et les savants s’y retrouvaient pour leurs colloques. Les questions posées à Paul sont polies – mais toutefois avec un peu d’ironie et beaucoup de suffisance.

L’apôtre ne s’était sans doute jamais encore trouvé devant un auditoire aussi « relevé » : il était essentiellement composé de philosophes et de savants. Il ne va pas flatter ces hommes ; certes ils ont des aspirations « religieuses », caractère que l’on retrouve un peu partout. Ce qui faisait dire à l’un de leurs penseurs que la religion est l’opium du peuple.

Toutefois, Paul avait découvert un autel sur lequel était écrit : « Au dieu inconnu » ; il va se servir de cet exemple concret pour commencer sa prédication. Son approche des Athéniens est bien différente de la façon dont il s’adressait habituellement aux Juifs, nourris par les écrits de l’Ancien Testament. Quel exemple Paul offre à chaque croyant dont le désir est de « gagner » des âmes à Christ ! Laissons-nous guider par le Saint Esprit pour approcher notre prochain, encore dans ses péchés.
Il commence par affirmer d’abord qu’il vient leur présenter ce « dieu inconnu”qu’ils avaient voulu honorer et servir. Alors il leur parle aussitôt du seul Dieu vivant et vrai « qui a fait le monde et tout ce qu’il contient”. En présence d’un tel Créateur tout-puissant, il n’est plus question d’adorer d’autres « dieux » Le discours de Paul est alors interrompu par les moqueries.

CORINTHE

Pendant sa carrière missionnaire, Paul a toujours recherché les grandes villes. Il savait que dans les villes se décidaient les batailles de l’esprit.

Quiconque s’imposait à Corinthe, avait une entrée dans toute la Grèce. Si l’on savait quelque chose du Christ dans ce port très fréquenté, ce n’était plus qu’une affaire de temps, jusqu’à ce que les îles et les villes d’alentour en fussent également informées.

Corinthe était habitée par une population très cosmopolite, sans orgueil national étroit. Elle était comparable en cela à Antioche de Syrie. Toutes les opinions avaient droit de cité à Corinthe et dans ce terrain fertile, la semence de l’Évangile pouvait germer facilement.

On peut se faire une bonne idée du contraste entre Athènes et Corinthe au temps de Paul. Athènes était comparable à une ville universitaire du Moyen Âge, remplie des éclats de voix et des chants des étudiants. Corinthe ressemblait à une fourmilière grouillante, à une ruche bourdonnante de commerçants venus de tous les coins de la terre, désireux de faire fortune -Paul malgré quelques difficultés réussit à imposer le Christ

DELPHES

Visite du site de Delphes, important centre religieux de l’antiquité grecque situé sur les flancs du mont Parnasse.
Découverte du temple oraculaire d’Apollon qui abritait l’omphalos (le « nombril du monde ») et où la pythie rendait ses oracles une fois par an.
Découverte également du théâtre où les 5000 spectateurs venaient assister aux jeux pythiens qui célébraient la victoire d’Apollon sur le serpent Python, de la voie sacrée, du stade et du sanctuaire circulaire de la Marmara qui comprenait plusieurs bâtiments dont un sanctuaire dédié à Athéna et un temple circulaire qui fut édifié vers l’an 380 avant J.-C.

Visite également du musée de Delphes. Il abrite de remarquables reliefs, frises et statues, ce qui en fait un des plus beaux musées de Grèce. Paul a certainement du passer par cette ville très célèbre a son époque

VEIRA

Route vers Veria, l’ancienne Bérée, qui abrite 51 églises byzantines et post-byzantines.
Citée dans les actes des apôtres, cette ville accueillie brièvement l’apôtre Paul. « Mais, dès que les Juifs de Thessalonique eurent appris qu’à Bérée aussi Paul annonçait la parole de Dieu, ils arrivèrent pour agiter et troubler, là encore, les foules. Sans plus tarder, les frères firent alors partir Paul pour gagner la mer, tandis que Silas et Timothée restaient »

THESSALONIQUE

L’habitude de Paul est d’aller en premier à la synagogue. Ici à Thessalonique, il s’y rend « trois sabbats de suite » commentant les Écritures, établissant que le Christ devait souffrir et ressusciter.

Quelques-uns d’entre eux se laissèrent convaincre et furent gagnés à Paul et à Silas, ainsi qu’une multitude d’adorateurs de Dieu et de Grecs et bon nombre de dames de qualité. 

« Mais les Juifs, pris de jalousie, ramassèrent sur la place quelques mauvais sujets, provoquèrent des attroupements et répandirent le tumulte dans la ville.
Ils se présentèrent alors à la maison de Jason, cherchant Paul et Silas pour les produire devant l’assemblée du peuple. Ne les ayant pas trouvés, ils traînèrent Jason et quelques frères devant les politarques en criant : “Ces gens qui ont révolutionné le monde entier, les voilà maintenant ici, et Jason les reçoit chez lui. Tous ces gens-là contreviennent aux édits de César en affirmant qu’il y a un autre roi, Jésus. 

Par ces clameurs, ils mirent en émoi la foule et les politarques, qui exigèrent une caution de la part de Jason et des autres avant de les relâcher.  Les frères firent aussitôt partir de nuit Paul et Silas pour Bérée 

PHILIPPI

De passage dans la ville macédonienne de Philippes, Paul intervint pour dissuader une femme nommée Lydie de continuer à pratiquer la magie. Cette démarche déplut aux Philippiens, qui jetèrent Paul en prison ainsi que son compagnon Silas. Mais c’était sans compter avec la protection divine, qui se manifesta sous la forme d’un fort tremblement de terre. Les fondements des murs furent ébranlés et les portes de la prison s’ouvrirent, permettant aux détenus de sortir

Plusieurs campagnes archéologiques opérèrent dans les ruines de l’ancienne Philippes, initiées à partir de 1914 par l’école française d’Athènes. On retrouva deux grandes basiliques byzantines dont la plus ancienne remonte au VIème siècle. Derrière l’une d’elles, une ancienne citerne couverte est présentée aux visiteurs comme la prison dans laquelle Paul aurait été enfermé. Cette tradition locale n’a pas pu être vérifiée, mais des indices montrent que cette petite construction a plus tard servi de chapelle chrétienne.

KAVALA

C’est l’ancienne Neapolis où Paul débarqua en venant de Troas (actuelle Turquie). Turque de 1380 à 1913, la ville a gardé un parfum oriental. Elle fait aujourd’hui tampon entre la Grèce européenne et la Turquie aux portes de l’Europe.
Découverte de Philippes, l’une des villes où Paul se rendit pour annoncer la Bonne Nouvelle. La ville est brièvement citée dans les Actes des Apôtres

EPHESE

Implantée à proximité de la côte sud-ouest de l’Asie Mineure, Éphèse fut l’une des plus importantes cités grecques d’Ionie. La déesse principale, Artémis, bénéficiait d’un temple magnifique et de précieuses statues en argent.
Lors de son séjour à Ephèse, Paul se heurta aux intérêts commerciaux des artisans qui fabriquaient les temples et les statues dont il dénonçait le culte idolâtre. Une émeute fut provoquée par les orfèvres, qui rassemblèrent une grande foule dans le théâtre pour protester contre l’action de Paul, et qui entonnèrent un vibrant hommage à “Artémis des Ephésiens”.
Paul voulut prendre la parole en public mais ses amis l’en dissuadèrent. Finalement l’assemblée se calma grâce au discours du secrétaire de séance, qui rassura les Éphésiens en citant la grande statue d’Artémis “tombée du ciel”. La tension retomba, la foule se dispersa et Paul ne fut pas inquiété

PATMOS ET L’EVANGELISTE JEAN

Si l’on suit l’ordre des livres du Nouveau Testament, on parcourt successivement les évangiles, les Actes des apôtres, les épîtres de saint Paul et d’autres courtes épîtres attribuées à divers auteurs. Enfin vient le dernier livre de la Bible, l’Apocalypse de saint Jean.

Ce texte est le plus énigmatique et le plus difficile à interpréter du canon biblique. Il contient une succession de visions surnaturelles qui semblent se rapporter à la fin des temps.

Le narrateur est l’évangéliste Jean qui se trouve dans l’île grecque de Patmos. Il dit être le témoin d’une vision du Christ majestueux, qui lui demande d’adresser une lettre à sept églises d’Orient auxquelles il fait de graves reproches sur leur conduite morale.

L’auteur décrit ensuite une longue série d’images fantastiques. Apparaît d’abord le trône céleste où siège le Juge suprême, entouré d’anges et autour duquel sont assis vingt-quatre vieillards. Un agneau blessé à la gorge se présente et ouvre successivement sept sceaux fermant un livre, chaque sceau ouvert provoquant un évènement dramatique. Ensuite apparaissent successivement sept anges sonnant tour à tour de la trompette, puis sept “signes” non identifiés et enfin sept autres anges qui vident les coupes qu’ils portent. Chaque vision provoque de grands désastres terrestres tout en préservant la vie des âmes fidèles.

ISTANBUL : VISITE CULTIURELLE ET SPIRITUELLE

Istanbul n’est pas la capitale de la Turquie moderne, mais elle a été la capitale de trois Empires : Byzantin, Romain et Ottoman. Peu de villes dans le monde ont connu un tel rayonnement à travers l’histoire : Paul est-il passé par ce lieu ?

Au 7e siècle avant J-C des colons grecs de Megara conduits par le roi Byzas fondent Byzantion (Byzance). Selon la légende, le roi Byzas aurait consulté l’oracle de Delphes qui lui aurait conseillé de créer sa ville en face de “ceux qui ne voient pas”.

En 324, Constantin, l’Empereur Chrétien de l’Empire Romain, décida de transférer sa capitale de Rome à Byzance. Il lui donne alors le nom de Néa Roma (nouvelle Rome), et il y fit ériger un palais, un forum, des thermes, la première basilique de Sainte-Sophie et décida d’enclore les sept collines de la ville dans une muraille (comme Rome). La cité fut bâtie en seulement 6 ans. En 395 l’Empire Romain se divisa en deux et la capitale de l’Empire Romain d’Orient fut renommée Constantinopolis (Constantinople).

En 1204 les croisés s’emparent de la ville lors du deuxième siège de Constantinople. Ils mettent à sac la cité, massacrent les habitants et ramassent un butin considérable.

Le 6 octobre 1923. En 1930 la ville est renommé Istanbul.

Les Grecs habitants Constantinople appelaient déjà la ville İstanbul depuis le 10e siècle. Il derive de la phrase grecque “eis tend Pólin” qui veut dire : “dans la ville”

ROME :

Selon saint Irénée, le jour où Paul entra à Rome est l’un des plus importants de l’histoire du christianisme. Malgré qu’il soit enchaîné et toujours accompagné d’un soldat, Paul bénéficie d’une certaine liberté à Rome ; on l’autorise à se louer un logis et il continue d’annoncer la Bonne Nouvelle et de consolider les communautés.

Trois jours après, il convoqua les notables juifs. Lorsqu’ils furent réunis, il leur dit : Frères, alors que je n’avais rien fait contre notre peuple ni contre les coutumes des pères, j’ai été arrêté à Jérusalem et livré aux mains des Romains. Enquête faite, ceux-ci voulaient me relâcher, parce qu’il n’y avait rien en moi qui méritait la mort. Mais comme les Juifs s’y opposaient, j’ai été contraint d’en appeler à César, sans pourtant vouloir accuser en rien ma nation. Voilà pourquoi j’ai demandé à vous voir et à vous parler ; car c’est à cause de l’espérance d’Israël que je porte les chaînes que voici.»

Paul demeura deux années entières dans le logis qu’il avait loué. Il recevait tous ceux qui venaient le trouver, proclamant le Royaume de Dieu et enseignant ce qui concerne le Seigneur Jésus Christ avec pleine assurance et sans obstacle.

ITINÉRAIRE RECOMMANDE DU PELERINAGE GRECE TURQUIE

Jour 1 : Athènes – arrivée
Jour 2 : Athènes – tour panoramique – Acropole – Aréopage
Jour 3 : Athènes – Ancienne Corinthe – Cechries – Nauplie – Athènes (a/r 300 km)
Jour 4 : Athènes – les Météores – Kalambaka (350km)
Jour 5 : Kalambaka – Véroia – Thessalonique (250 km)
Jour 6 : Thessalonique – Philippi – Kavala – Istanbul
Jour 7 : Istanbul
Jour 8 : Istanbul Ephese
Jour 9 : Ephese
Jour 10 : Ephese Patmos (ferry)pèlerinage Patmos
Jour 11 : Patmos
Jour 12 : Patmos Athènes (ferry)
Jour 13 : prolongation du circuit sur Rome si souhaité
Jour 14 : Rome (audience papale) (basilique Saint Paul hors les murs)
Jour 15 : Rome et retour pays

FIN DES SERVICES DE PÈLERINS DU MONDE

**************************************************

PRIX ET CONDITIONS

PRIX : le prix est fixé en fonction de la période de l’année à laquelle vous voulez organiser votre pèlerinage, de la catégorie des prestations hôtelières :

    • Hôtel 3 ***/ hôtel 4**** ou une pension religieuse
    • Une demi-pension ou pension complète
    • Autres prestations que vous voulez rajouter dans vos jours de pèlerinages etc. etc.

Nous avons de votre part toutes les informations et le circuit détaillé : A partir de ce moment nous pourrons vous communiquer un tarif ferme et définitif et non pas un tarif à partir d’un certain prix qui augmentera en final.

CONDITIONS :

PRESTATIONS INCLUSES :

Ce programme conseillé dépend des vols et peut être aménagé en fonction des suggestions de notre client

    • L’accueil et l’assistance aux aéroports concernés de l’accompagnateur guide Pèlerins du Monde, organisateur du circuit Grèce -Turquie « Itinéraire sur les pas de St Paul »
    • L’hébergement en chambre double ou Twin en hôtel 3*** ou 4 **** normes locales en fonction des disponibilités en Grèce et en Turquie
    • La demi-pension ou pension complète selon le programme communiqué (en fonction des horaires des vols arrivée et retour)
    • Les services d’un guide francophone durant le circuit
    • Les visites et entrées des sites mentionnés dans le programme
    • L’organisation de toutes les messes si nécessaire dans tous les lieux saints visités (messes souvent organisées à l’extérieur ou à l’hôtel – les églises en Grèce étant orthodoxes) messe à la maison de Marie à Ephese
    • La mise à disposition d’un bus climatisé durant tout le circuit
    • Une casquette, un sac à dos Pèlerins du Monde
    • Un livret de pèlerinage si souhaité reprenant le circuit et toutes les informations pratiques
    • Nous offrons, si souhaité, au prêtre accompagnateur pour la messe à l’extérieur :
      Le calice – la patène – les burettes – la croix de procession – les cierges – le vin de messe et les hosties
    • Les pourboires au guide et chauffeur : (recommandé sur la base de 4 euros par jour et par pèlerin)

PRESTATIONS NON INCLUSES :

    • Le transport aérien international (nous pouvons proposer ce service si vous le désirez en respectant les conditions imposées pour le règlement par les compagnies aériennes)
    • Le supplément single
    • Les dépenses d’ordre personnel
    • Les boissons au cours des repas
    • L’assurance frais médicaux/rapatriement que nous vous recommandons de prendre au départ de votre pays (Pour les ressortissants européens, nous pouvons l’inclure dans le tarif)

CONDITIONS PARTICULIERES : TRES IMPORTANT : A LIRE

PRESTATIONS TERRESTRES

Prestations non utilisées / modifications

Les prestations volontairement modifiées par le client sur place sont soumises aux conditions des prestataires locaux : les prestations supplémentaires ou de remplacement engendrant un surcoût devront être réglées directement à Pèlerins du Monde et ne pourront en aucun cas engager la responsabilité de Pèlerins du Monde.

Les prestations non utilisées sur place (transferts, excursions, Logements…) ne donneront lieu à aucun remboursement.

RESPONSABILITÉ : Pèlerins du Monde ne pourra être tenu pour responsable des conséquences des événements suivants :

1/ Défaut de présentation ou perte de documents d’identité et/ou sanitaires périmés ou d’une durée de validité insuffisante (Passeport, visas, certificat de vaccination…) ou non conformes aux formalités prescrites au poste de police de douanes ou d’enregistrement. En cas de défaut d’enregistrement (y compris pour retard à l’embarquement), il sera retenu, à titre de frais, 100 % du montant total du voyage.

2/ Incidents ou événements imprévisibles et insurmontables d’un Tiers étranger à Pèlerins du Monde tels que : guerres, troubles Politiques, grèves extérieures à Pèlerins du Monde, incidents techniques extérieurs à Pèlerins du Monde, encombrement de L’espace aérien, intempéries, retards (pannes, perte ou vol de bagages ou d’autres effets.

3/ Le ou les retards subis ayant pour origine les cas visés ci-dessus ainsi que les modifications d’itinéraire qui en découleraient éventuellement ne pourront entraîner aucune Indemnisation à quelque titre que ce soit de Pèlerins du Monde, notamment du fait de la Modification de la durée du programme initialement prévu retard à une correspondance. Les éventuels frais additionnels liés à une perturbation (taxe, hôtel, parking,) resteront à la charge du client.

4/ Annulation imposée par des circonstances ayant un caractère de force majeure dans un lieu visité ou pour des raisons liées à la sécurité des clients et/ou sur injonction d’une autorité administrative se réserve le droit d’annuler l’excursion -Les horaires ou les itinéraires prévus s’il juge que la sécurité du voyageur ne peut être assuré.

5/ Bien étudier votre contrat d’assurances que nous ou vous avons ou avez souscrit et bien tenir compte des conditions d’exclusions spécifiques aux garanties frais médicaux à l’étranger et assistance, rapatriement valable en général pour toutes les assurances – Pèlerins du Monde ne peut être responsable aux conséquences liées au non-respect de ces garanties.