Accueil CATHOLIQUES
Imprimer cette page


Lisieux

HISTOIRE

Lisieux est une commune française, située dans le département du Calvados et la région Basse-Normandie.Lisieux est la capitale du Pays d’Auge, région caractérisée par ses vallées et son bocage.

Lisieux a été depuis le Moyen Âge le siège d’un des 7 évêchés de Normandie, relevant de la province de Rouen. Il a été supprimé en 1801, puis recréé et fusionné avec celui de Bayeux en 1855, l’évêque portant désormais le titre de « Bayeux et Lisieux ».

Le plus célèbre des évêques de Lisieux est probablement Pierre Cauchon qui eut une influence décisive lors du procès de Jeanne d’Arc.

La dévotion à Sainte Thérèse, qui vécut au Carmel de Lisieux, en fait la deuxième plus importante ville de pèlerinage de France (après Lourdes).

Marie Françoise Thérèse Martin est née le 2 janvier 1873, au 36 de la rue Saint Blaise à Alençon. Elle est la fille de Zélie Martin, née Zélie Guérin, dentellière, et de Louis Martin, horloger. Elle a déjà quatre soeurs: Marie, Pauline, Léonie et Céline.

Elle est baptisée le 4 janvier 1873 en l’église Notre-Dame. Marie est sa marraine. Mais très rapidement Thérèse tombe malade et Zelie doit la confier vers le 15 mars à une nourrice, Rose Taillé “la petite Rose”, dans une ferme de Sémallé, à 6 kilomètres d’Alençon où elle s’épanouit jusqu’à l’age de 15 mois.

Après avoir repris des forces, elle doit quitter Rose pour retrouver sa famille. Une nouvelle séparation l’attend: alors qu’elle n’a que 4 ans et demie, Zélie meurt le 28 août 1877 d’un cancer du sein. Thérèse choisit Paulinecomme seconde maman et change complètement de caractère, devient timide et hyper sensible. Sur les conseils des cousins Guérin, Louis Martin déménage avec ses filles pour Lisieux où la famille s’installe dans une très jolie maison “les Buissonnets”, Que Thérèse aimera beaucoup. Elle y vivra plus de dix ans, jusqu’à son entrée au Carmel.

Au printemps 1883, juste après le départ de Pauline pour le Carmel, qui lui cause beaucoup de chagrin, Thérèsetombe malade de son “étrange maladie”, et le 13 mai 1883, elle est guérie par le sourire de la vierge.

Le 8 mai 1884, elle fait sa première communion tandis que Pauline, désormais “Soeur Agnès” fait sa profession auCarmel. Le 14 juin de la même année, Thérèse fait sa confirmation. Le 15 octobre 1886, Marie entre à son tour au Carmel de Lisieux et devient “Soeur Marie du Sacré Coeur” Le 25 décembre, après la messe de minuit, Thérèse reçoit la grâce de sa “conversion”, qui la délivre de sa sensibilité incontrôlée.

Le 29 mai 1887, elle demande â son père la permission d’entrer au Carmel â 15 ans, permission que MonsieurMartin lui accorde. En Juillet, elle prie pour la conversion de Pranzini. Le 31 octobre 1887, elle rend visite a l’Evêque de Bayeux, Mgr Hugonin pour obtenir sa permission d’entrer au Carmel.

Le 20 novembre, pendant une audience du Pape Léon XIII, elle lui présente sa supplique.

Le 1er janvier 1888, elle apprend que Mgr Hugonin est favorable â son entrée mais les religieuses ne veulent pas qu’elle ait lieu en plein hiver ou les conditions sont particulièrement pénibles pour une si jeune fille.

Le 9 avril 1888, Thérèse entre enfin au Carmel de Lisieux et devient “Soeur Thérèse de l’Enfant Jésus”

Sa prise d’habit a lieu le 10 janvier 1889. Le 12 février, Monsieur Martin est hospitalisé au Bon Sauveur à Caen, pour trois ans. Le 8 septembre 1890, Thérèse fait sa Profession religieuse.

Le 10 mai 1892, Monsieur Martin revient à Lisieux mais il est désormais paralysé des jambes. Le 20 février 1893, Soeur Agnès (Pauline) est élue Prieure. L’ancienne Prieure, Mére Marie de Gonzague a alors la charge des novices, tâche dans laquelle l’aidera Thérèse.

Le 29 juillet 1894, Monsieur Martin Meurt, et le 14 septembre de la même année, Céline qui était restée pour s’occuper de lui peut a son tour entrer au Carmel de Lisieux.

C’est en 1895 que Thérèse rédige le premier manuscrit de “L’histoire d’une âme” et prend conscience de sa “petite voie”. Le 9 juin, elle s’offre à l’Amour miséricordieux du Seigneur. Le 21 Mars 1896, mère Marie de Gonzage est a nouveau élue Prieure et Thérèse doit s’occuper complètement des novices.

Le 17 octobre 1895, mère Agnès confie à Thérèse la tâche de correspondre avec l’abbé Bellière, qui avait souhaité qu’une soeur prie pour l’aider à devenir un bon missionnaire. Le premier signe de la tuberculose est donné dans la nuit du 2 au 3 avril 1896: Thérèse crache du sang et peu après Pâques, elle entre dans la nuit de la foi.

Thérèse est ravie: elle aurait toujours aimé avoir un frère prêtre. En mai 1896, on lui donne un second frère spirituel, le Père Rouland.

Le 8 juillet 1897, elle est descendue à l’infirmerie, reçoit l’Extrême-onction le 30 juillet, endure de grandes souffrances et “entre dans la vie” le jeudi 30 septembre vers 19h30. Elle sera inhumée au cimetière de Lisieux le 4 octobre1897.

« L’Histoire d’une âme » paraît le 30 septembre 1898, édité à 2000 exemplaires. Très vite des pèlerins viennent prier sur sa tombe et on constate des guérisons. Le procès de béatification et de canonisation débute en 1910.

Thérèse est béatifiée le 29 avril 1923 par le Pape Pie XII qui la canonise le 17 mai 1925, puis la proclamePatronne des Missions le 14 décembre 1927. Le 30 septembre 1929 est posée la première pierre de la Basilique de Lisieux. Le 3 Mai 1944, Pie XII la proclame Patronne secondaire de la France.

Le 2 juin 1980, le Pape Jean Paul II célèbre la messe sur l’esplanade de la Basilique, et va se recueillir dans l’infirmerie du Carmel.

Le 20 octobre 1997, le Pape Jean-Paul II a proclamé Thérèse de Lisieux”DOCTEUR DE L’EGLISE”.


Des sites Internet intéressants sur Lisieux et Sainte Thérèse

Site officiel de SainteThérèse de Lisieux : http://www.therese-de-lisieux.fr

Site officiel de l’office du tourisme de Lisieux : http://www.lisieux-tourisme.com