VILLES MARIALES ITALIE Imprimer cette page

 


ROME  / LES PRINCIPAUX LIEUX DE VISITE POUR LES PELERINS


LES  4 BASILIQUES MAJEURES


BASILIQUE  SAINT PIERRE DE ROME = VATICAN

Elle est construite à l’emplacement du tombeau de Saint Pierre, apôtre du Christ, à proximité de l’ancien cirque de Néron dans lequel Saint Pierre fut supplicié ainsi que de nombreux chrétiens.

L’obélisque ornant la place Saint Pierre provient d’ailleurs de ce cirque.

Un petit édifice semble avoir existé dès le IIème siècle, en l’honneur de Saint Pierre.

Mais c’est l’Empereur Constantin qui fait construire à cet emplacement une grande basilique à cinq nefs à partir de l’an 319.

Cette basilique était déjà richement décorée et a été restaurée et agrandie à plusieurs reprises.

basilique-saint-pierre

 

TOUT SAVOIR  SUR LA BASILIQUE SAINT PIERRE DE ROME  : http://www.rome-passion.com/basilique-saint-pierre.html


BASILIQUE  SAINT PAUL HORS LES MURS

La basilique Saint Paul est construite à l’emplacement de la tombe du saint, décapité à l’époque de Néron.

Un petit édifice était déjà présent lorsque l’empereur Theodosius, à la fin du IVème siècle, ordonne la construction d’une vaste basilique à 5 nefs. Elle a été la plus grande église du monde jusqu’à la construction de la basilique Saint Pierre.

Embellie et enrichie au fil des siècles elle est presque totalement détruite en 1823 par un terrible incendie.

Elle est reconstruite selon le plan d’origine mais l’essentiel de la décoration est de style néoclassique avec quelques éléments de l’ancienne basilique qui ont pu être réutilisés.

portique-saint-paul

TOUT SAVOIR  SUR LA BASILIQUE SAINT PAUL HORS LES MURS  :  http://www.rome-passion.com/basilique-saint-paul.html


BASILIQUE  SAINTE MARIE MAJEURE

En août 356 la Vierge apparaît au Pape Libère et lui demande de construire une église, qui lui sera dédiée, à l’endroit où il aura neigé durant la nuit.

Le 5 août, au matin, une procession se dirige vers la colline de l’Esquilin indiquée par la Vierge pour y découvrir un espace recouvert de neige. Le Pape Libère construisit un premier édifice à cet emplacement…

Sainte Marie Majeure, est l’une des 4 basiliques majeures de Rome, faisant partie des 7 églises de pèlerinage.

1024px-rom_basilika_santa_maria_maggiore_ausenansicht

TOUT SAVOIR  SUR LA BASILIQUE SAINTE MARIE MAJEURE : http://www.rome-passion.com/sainte-marie-majeure.html


BASILIQUE  SAINT JEAN DE LATRAN

La basilique Saint Jean de Latran est située au Sud-Est de Rome, à proximité des remparts. Saint Jean de Latran est la cathédrale de Rome, le Pape en est l’évêque.     Il s’agit de la plus ancienne église, elle est de ce fait la “mère et tête de toutes les églises”. Elle est l’une des 4 basilique majeure.

saint-jean-latran-facade

TOUT SAVOIR SUR LA BASILIQUE SAINT JEAN  DE LATRAN  : http://www.rome-passion.com/saint-jean-latran.html


L’EGLISE  DE SCALA SANTA

L’origine de la dévotion de la Scala Santa également appelée “Saint Escalier” provient de l’escalier que Jésus monta au cours de Sa Passion pour se rendre au prétoire de Ponce Pilate. L’on peut encore voir aujourd’hui les vestiges de cet escalier, qui ont été sanctifiés par le passage de notre Seigneur.  L’on perpétue cette dévotion à Rome, et on peut y honorer des vestiges et des reliques de ce Saint Escalier, près de la Basilique Saint Jean de Latran.

scala_santa_rome-st_jean_de_latran

TOUT SAVOIR SUR SCALA SANTA  : http://notredamedesneiges.over-blog.com/article-la-sainte-devotion-de-la-scala-santa-78200859.html    


LES CATACOMBES DE SAN SEBASTIAN

Réparties sur quatre niveaux, ces catacombes se trouvaient dans une dépression, étaient utilisées comme carrière de pouzzolane, et désignées comme “ad catacumbas”, un nom qui avec le temps est devenu synonyme de cimetière souterrain.
Elles étaient déjà utilisées comme lieu de sépulture païen, avant de devenir une nécropole chrétienne près de la fin du deuxième siècle de notre ère, dédiée aux saints Pierre et Paul.
Selon la tradition, des restes des deux saints y auraient été cachés avant la construction des deux basiliques, sur la colline du Vatican (basilique Saint-Pierre), et sur la Via Ostiense (basilique Saint-Paul).

C’est au quatrième siècle que les catacombes prirent leur nom actuel, venant du saint qui y fut enterré vers 298. Le jeune Sébastien avait préféré subir le châtiment des flèches plutôt que de renier sa foi chrétienne, mais n’en étant pas mort, il défia l’empereur Dioclétien après avoir recouvré ses forces. Il fut mené à l’hippodrome du Palatin, pour y être tué à coups de bâton et son corps fut jeté dans le Cloaca Maxima, le grand égout. Apparu miraculeusement en songe à la matrone Lucina, sa dépouille y a été ramassée et transportée dans les catacombes.

La visite de ces catacombes comprend l’accès à quelques zones. Dans la plus profonde, on voit la chambre de Jonas, qui prit son nom des fresques du quatrième siècle qui la décorent et représentent des scènes de la vie du personnage biblique. Puis la visite passe par la crypte de Saint-Sébastien et une place où trois mausolées païens fut réutilisés par les chrétiens. On y trouve des peintures, des ornements de stucs, des inscriptions et des graffitis. Enfin, la troisième du mausolée est appelé «hache» pour l’outil représenté sur le tympan du fronton. En remontant, on passe par la « triclia » où se tenaient des repas funèbres, et au dessus de laquelle fut construite la basilique

st-sebastian-300-dpi001

TOUT SAVOIR  SUR LES CATACOMBES DE SAN SEBASTIAN : http://www.rome-roma.net/catacombes-de-saint-sebastien.php


LA ROME ANTIQUE  _ LA ROME MODERNE  :

Ce site est entièrement consacré à la ville de Rome et au Vatican. Vous pourrez découvrir Rome en photos, ses monuments les plus célèbres et connaître leur histoire. La ville éternelle, saura conquérir votre cœur.

TOUT SAVOIR SUR LA ROME ANTIQUE ET MODERNE  : CONSULTER LE SITE  : http://www.rome-passion.com/index.html 


ASSISE


Assise est une ville typique, située à un peu plus de 400 mètres en altitude . Située dans la Province de Pérouse, dans la région Ombrie, elle s’ouvre sur des paysages ponctués de cyprès et d’oliviers.    Dans le centre, le patrimoine médiéval révèle le caractère intemporel et décalé des ruelles escarpées. Incontestablement, le charme de cette ville mythique provient de ses styles architecturaux diversifiés.

assise


LA BASILIQUE  SAINTE CLAIRE D’ASSISE

Santa Chiara, disciple de San Francesco, est la fondatrice de l’ordre des clarisses.

Une Basilique Sainte Claire à Assise lui est consacrée depuis le XIIIe siècle. C’est une église romane en pierres blanches et roses, dont les seules décorations de façade sont une belle et grande rosace 

A l’intérieur, les fresques datent du XIIe siècle, réalisées par des artistes de l’école de Giotto.

Le crucifix de la Basilique Sainte Claire à Assise

On y trouve également un crucifix ancien, auréolé d’une belle histoire, puisque c’est ce crucifix qui aurait incité François à rebâtir l’église de Saint Damien en ruine (1km au sud d’Assise). 

Cette église et le couvent furent d’ailleurs le premier refuge des soeurs Clarisses, de Saint Claire.

p1000502-8859a


Les reliques de la Basilique Sainte Claire à Assise

Dans la crypte sont conservées quelques reliques, comme le corps de Saint Claire, un vêtement du saint, etc. Ces témoignages datent du XIIIe siècle.

gglxnxa6g1dz9xsvszbbohl36pg


SAINTE CLAIRE  

Née en 1193, Claire d’Assise est issue de la riche aristocratie italienne qu’elle quitte pour adopter le mode de vie de François d’Assise. Pour cela, elle renonce à épouser l’homme important que ses parents lui destinent. Et quitte le foyer familial à l’âge de 18 ans pour se consacrer à sa vocation.

Elle rejoint en secret les frères mineurs dans la petite église de Portioncule, le soir des Rameaux, en 1211. Sainte Claire laisse François d’Assise lui couper les cheveux.

 Elle revêt l’habit  de pénitence de toile rêche. C’est à cet instant qu’elle devient l’épouse du Christ et lui consacre entièrement sa vie

sainte-claire-d-assise_theme_image

 


LA BASILIQUE SAINT FRANCOIS D’ASSISE

En 1228  , Gregoire IX est à Assise et procède à la canonisation  de Saint François en l’église Saint-Georges, où repose son corps. À la demande du Pape  le frère Elie de Cortone , ministre général de l’Ordre franciscain  de 1232 à 1239, entreprend bientôt la construction de la basilique où doit reposer le corps du saint, dans la Crypte 

L’église inférieure inscrite dans la roche même (Collis Inferni ) étant achevée, c’est le 25 mai 1230 que le corps de saint François est transféré secrètement et si bien caché dans la crypte que ce n’est qu’en 1818 qu’il est redécouvert.

La deuxième église (Colle del Paradiso) est élevée au-dessus de la première sans interruption des travaux d’édification, jusqu’en 1253. Cette dernière comporte, dans toute la nef , les fresques de Giotto , retraçant la vie de Saint François  en 28 fresques .

En 1253 , innocent IV consacre la basilique complètement édifiée et appelée désormais Tête et Mère de l’Ordre des Frères Mineurs. Benoit IXV l’élève au rang de basilique patriarcale et de chapelle papale en 1754 .

7509


TOUT SAVOIR  SUR LE SAINT : SAINT FRANCOIS D’ASSISE

François d’Assise est né en 1182. Sa mère voulait l’appeler Jean mais son père, de retour d’un voyage en France lui donna le nom de François. Sa notoriété, de son vivant même, lui fit perdre son nom de famille, « Bernardone ». Il devint François d’Assise, donnant ainsi un renom à la ville de l’Italie centrale qui l’avait vu naître.

Aujourd’hui encore son nom évoque un art de vivre et une manière d’être chrétien. Cet homme a favorisé la renaissance de la vie évangélique dans la dure histoire des hommes.

LA SUITE  :  http://www.eglise.catholique.fr/approfondir-sa-foi/temoigner/figures-de-saintete/371168-saint-francois-dassise-1182-1226/

saint-francois-dassise


LA BASILIQUE SAINTE MARIE DES ANGES
Sainte Marie des anges, écrin de la Portioncule :

Le grand sanctuaire que nous voyons en arrivant fut construit au cours du XVI° siècle (et a façade au XX°.

A l’intérieur, comme dans un écrin, nous trouvons l’humble petite église de la Portioncule, berceau de l’ordre franciscain.

En effet, après avoir réparé deux églises, il répara l’église sainte Marie des anges et commença l’ordre des frères mineurs en ce lieu.
C’est ici qu’ont été tenus les premiers « chapitres » ou assemblées de frères.  C’est ici que le saint est mort, en 1226.

santa-maria-degli-angeli-assisi-umbria-autore-e-copyright-marco-ramerini1

VOIR AUSSI A  ASSISE  :  http://www.monnuage.fr/a-voir/italie/ombrie/assisi


CASCIA – ROCAPPORENA


La ville de Cascia surgit à 563 mètres au-dessus du niveau de la mer, à proximité de la rivière Corno. Cascia naît pendant l’époque romaine, 

Comme une grande partie des villes ombriennes, c’est au cours du Moyen-âge que Cascia connaît sa période de plus grande splendeur. 

C’est seulement au seuil de 1500 qu’elle se rend à l’Etat Pontifical sous la domination duquel elle reste moins de trente ans; à partir de là, elle maintient toujours sa propre indépendance.  Si on parle de Cascia, on ne peut pas ne pas citer Sainte  rita ; la soeur, béatifiée en 1900, y vécut entre 1381 et 1457.

Rita de Cascia, née en mai 1381 a  Roccaporena près de Cascia ( 6 km )  ou elle vécut jusqu’a 36 ans  avant de rentrer chez les augustines a Cascia

cascia24

3829ce14ff93ce7401391f58058ca0a4


ROCCAPORENA

slidehome00


LA SAINTE : SAINTE  RITA

47042862

3nwvxt9ql9zwnizeqzlby_ndqto500x334

Petite vie de Sainte Rita de Cascia

Rita naquit au mois de mai 1381, à Roccaporena, près de Cascia (Ombrie). Sa naissance porte déjà le cachet du surnaturel : des abeilles mystérieuses, voltigeant autour de son berceau, pénétraient dans sa bouche entr’ouverte et en ressortaient sans lui faire aucun mal. Par ce miracle, Dieu voulut sans doute préconiser en Rita cette vertu de douceur dont elle devait être par la suite le vivant et sublime modèle. En effet, mariée par ses parents à un jeune homme du pays, sa vie conjugale fut un vrai martyre à cause du caractère violent et brutal de son mari. Mais avec une douceur et une patience héroïques, Rita parvient à le convertir.

En 1416, son mari fut tué. Rita pardonna généreusement, et s’efforça encore d’éloigner de ses deux enfants tout sentiment de vengeance jusqu’à demander à Dieu le sacrifice de leur vie plutôt que de les voir un jour homicides. L’héroïque prière fut exaucée.

Restée seule, Rita se consacra entièrement à Dieu qui, d’une façon miraculeuse, la fit entrer dans le couvent des Augustines de Cascia, où elle passa 40 ans dans l’exercice héroïque de toutes les vertus. Le Jeudi Saint de 1441, pendant une extase, Rita fut miraculeusement blessée au front par une épine du Christ devant lequel elle priait.

Le 22 mai 1457, comblée de mérites, Dieu l’appela à Lui. A sa mort, une lumière merveilleuse inonda sa cellule, une odeur ineffable se répandit dans le couvent, et son âme fut vue, auréolée de gloire, monter au Ciel. Elle fut proclamée Bienheureuse en 1737, et canonisée au mois de mai 1900. Aujourd’hui, la dévotion à Sainte Rita est universelle et ses grâces sont innombrables. Elle est invoquée surtout dans les cas désespérés. Son corps, miraculeusement conservé, repose dans son Sanctuaire de Cascia, en Italie.

TOUT SAVOIR SUR  SAINTE  RITA  : http://apotres.amour.free.fr/page4/rita.htm


PADOUE


Padoue offre une grande variété de ressources touristiques. Choisir de visiter la ville de Padoue signifie croiser des voies classiques avec les fresques de Giotto, musées historiques, la vieille ville avec ses beaux palais, les sièges institutionnels.

Églises et monuments exsudent le sens de l’histoire et de la culture ; boutiques, marchés et les gens du pays, une vitalité pétillante et une vie moderne très animée.

Proche de Venise sans pour autant se laisser éclipser par l’aura de la Sérénissime, Padoue s’étire autour d’un charmant coeur médiéval semé de petites places et de palais.

On y vient pour la chapelle des Scrovegni, ornée des plus belles fresques de Giotto, et la basilique Saint-Antoine, où repose le saint protecteur de la ville.

En fin de journée, les flots d’étudiants qui animent les rues et les cafés rappellent la prestigieuse histoire intellectuelle et scientifique de cette cité universitaire, l’une des plus anciennes d’Europe.

basilica_santo_da_prato_della_valle_rid_dd29f0


TOUT SAVOIR SUR LE SAINT :  SAINT ANTOINE DE PADOUE

Né à Lisbonne, ce contemporain de saint François d’Assise s’appelait en réalité Fernando. De famille noble aux traditions militaires, il entra tout jeune chez les Chanoines Réguliers de Saint Augustin à Coïmbra où il fut ordonné prêtre.

En 1220, quand les restes des premiers martyrs franciscains furent ramenés du Maroc au Portugal, il entra chez les Frères Mineurs et prit le prénom d’Antoine. Il désirait lui aussi aller au Maroc afin d’y mourir martyr.  Tombé malade pendant le voyage, il dut rentrer en Europe.
En 1221, il est à Assise au chapitre de l’Ordre et ses frères découvrent alors ses talents de prédicateur et de théologien. Ayant remplacé ‘au pied levé’ un prédicateur empêché, il étonne ses frères qui, désormais, l’envoient prêcher plutôt que de balayer. Avec la permission de saint François, il enseigne à Bologne, Toulouse, Montpellier et Limoges. A Brive-la-Gaillarde, on conserve même le souvenir des grottes où il se retira quelque temps dans la prière solitaire. C’est aussi dans cette ville qu’il retrouva miraculeusement un manuscrit dérobé, y gagnant du même coup sa spécialité posthume pour lui faire retrouver les objets perdus. En 1229, il est élu provincial de l’Italie du Nord.

La fin de sa vie est dominée par la prédication où il excelle. Il se trouve à Padoue pour prêcher le Carême en 1231. C’est là qu’il meurt d’épuisement à 36 ans, dans cette ville qui le vénère et qui lui donne son deuxième nom, saint Antoine de Padoue. Il est “Docteur de l’Église”, mais la piété populaire préfère en lui l’intercesseur efficace.

Il a été nommé saint patron du Portugal en 1934 par le pape Pie XI.

st-antoine-de-padoue

TOUT SAVOIR SUR SAINT ANTOINE DE PADOUE  :  http://www.santantonio.org/fr/sa-category-archive/vie


TURIN  ET LE SAINT SUAIRE


Pourquoi si peu de monuments d’envergure dans une ville majeure de l’Italie du nord? Sans doute parce que ce n’est qu’au XVIème siècle que Turin devint un centre urbain de premier plan avec le transfert de Chambéry à Turin de la capitale des Ducs de Savoie.

C’est à ce moment qu’une relique majeure pour le monde catholique sera déposée dans la cathédrale de Turin, objet de tous les fantasmes et de toutes les théories : le Saint Suaire, transformant du jour au lendemain cette grande église pratiquement sans histoire en un centre de pèlerinage

cathedrale saint jean baptiste, Turin, Italie


LE SAINT SUAIRE

L’expression « Saint-Suaire » désigne, pour les chrétiens, le linge qui recouvrit le visage de Jesus de Nazareth  ou bien le linceul qui servit à envelopper son corps après la mort –    conformément au mode de sépulture en usage chez les Juifs  – avant de le déposer au tombeau selon le Nouveau testament.

Le suaire n’est pas une donnée de foi. Chacun est libre de se former une opinion. L’Eglise appelle à vénérer un signe, une image, une icône qui, justement parce qu’elle ravive en nous la Passion et la mort du Christ, conserve sa valeur comme objet de piété et mérite donc le respect. La vénération catholique envers le suaire n’est pas du tout déterminée par le problème de l’authentification.

La bonne attitude face au suaire est de ne pas s’arrêter à l’image gravée sur la toile, mais de remonter par l’esprit et par le coeur vers la Personne que l’image rappelle.

suaire

TOUT SAVOIR SUR LE SAINT SUAIRE :  http://www.1000questions.net/fr/suaire/histoire.html


SAN GIOVANNI ROTONDO


Fondée au XIe siècle par les pèlerins qui se dirigeaient à la Grotte de l’ Archange-Saint-Michel, la ville de San Giovanni Rotondo, dans les Pouilles , est connue dans le monde entier comme la ville où vit Padre Pio de Pietralcina  ,  le capucin des miracles, devenu Saint en 2002.

Il institua un Sanctuaire à côté de l’ancienne église conventuelle de Santa Maria delle Grazie (Sainte Marie des Grâces), où se trouve également le grand Sanctuaire  inauguré le 1er juillet 2004 qui a été conçu par le célèbre architecte Renzo Piano.

Construit à l’origine en 1540, le couvent des Capucins est le lieu où le Saint vit du 4 septembre 1916 au 23 septembre 1968, date de sa mort. C’est ici qu’en 1918 Padre Pio reçut les stigmates et que se vérifièrent tous ces phénomènes  surnaturels qui ont mené à sa béatification et, successivement à sa canonisation.

Visiter ce couvent et les cellules où Padre Pio mena son existence équivaut à faire un saut dans des lieux riches de spiritualité et de mysticisme: une étape obligée pour les dévots et les touristes.

13761301703_de2e62af2a_o


LE SAINT  : PADRE PIO

Padre Pio est le nom d’un capucin  et prêtre italien né Francesco Forgione, le 25 mai 1887  à Pietrelcina , mort le  23 décembre 1968 à San Giovanni rotondo  (province de Foggia dans les Pouilles  en Italie).

Il avait pris le nom de Pie (en italien Pio), en hommage au pape Pie V, quand il rejoignit l’ordre des frères  capucins

Il fut connu pour être le premier prêtre et l’un des rares hommes à qui la tradition attribue les stigmates du christ , il a été canonisé par l’Eglise catholique romaine le 16 juin 2002 sous le nom de Saint Pio de Pietrelcina.

ppio-7

LE CORPS DE PADRE PIO

1280px-sanpioriesumato-2

TOUT SAVOIR SUR PADRE PIO  :  http://saint.padre.pio.free.fr/vie.htm


LANCIANO  OU LE MIRACLE DE L’EUCHARISTIE


Le miracle de Lanciano est un MIRACLE EUCHARISTIQUE  qui serait survenu en la ville de Lanciano , dans les Abruzzes , en Italie  vers l’an 700 , dans l’église Saints-Légontien-et-Domitien.

La chapelle où aurait eu lieu le miracle, se trouvait à environ trois kilomètres de la ville d’Ansanum, qui prit au début du XIII em siècle le nom de Lanzanum : une lance figurait dans les armes de la ville pour rappeler la croisade qui libéra le tombeau du Christ, 

mais aussi et surtout par allusion à Longin , le centurion qui perça de sa lance le côté du Christ après sa mort, car Longin, d’après la tradition était originaire de Lanciano . 

 La ville ayant été détruite, fut reconstruite un peu plus loin, autour de cette ancienne chapelle et de son monastère. Cette chapelle fut remplacée au même endroit pas une église dédiée à saint François. 

Mais au VII  siècle, la chapelle des saints Légontien et Domitien était desservie par des moines grecs basiliens, célébrant dans le rite latin, donc avec des hosties de pain azyme et de forme ronde

Au cours d’une messe, au moment de la consecration , le prêtre la célébrant aurait été pris d’un doute sur la presence reelle  de Jesus Christ  dans les espèces eucharistiques . Il aurait alors vu l’hostie  se transformer en chair et le vin en sang . 

Après un moment de frayeur, il se résolut à montrer le miracle à ses fidèles, et depuis lors, ce morceau de chair en forme d’hostie et ce sang, coagulé en cinq petit caillots, sont toujours vénérés à Lanciano

lanciano-flesh_and_blood